Portraits d’exil – le projet

2021

Un projet d’interviews et de portraits de vingt personnes en exil en France.

Il a été réalisé en 2021 en collaboration avec l’association Forum Réfugiés-Cosi à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la Convention Internationale pour les réfugiés signée à Genève et en préparation des 40 ans de l’association.

Chaque portrait est réalisé sur un vingtième e la toile La Chute et Inversement, une réinterprétation de l’œuvre de Rubens La Chute d’enfer des damnés peinte en 1620.

Parce que ces femmes et ces hommes ont choisi de se mettre en mouvement, parce qu’ils ont refusé la fatalité du sort qui leur était destiné, parce qu’ils ont voulu croire qu’un avenir était possible, parce qu’ils n’ont pas pu faire autrement que de tout quitter pour vivre, parce qu’ils ont senti au fond d’eux-mêmes une volonté de transmettre la vie et de la préserver, parce qu’ils ont senti en eux une curiosité du monde et l’envie d’y prendre pleinement leur part, pour toutes ces raisons et encore de nombreuses autres, je veux par cette série leur rendre hommage.
Les portraits d’exil sont des portraits de personnes debout et en mouvement.
Choisir de les placer sur les fonds de couleurs inversés de la Chute d’enfer des damnés que Rubens a peint en 1620 est une manière de signifier que, confrontés à la chute, l’angoisse, la mort, ils ont choisi de se redresser et de vivre.
Cet ensemble de portraits veut rendre présente l’incroyable force intérieure qui habite l’humain, cette énergie qui le pousse à traverser toutes les adversités, au risque de sa propre vie, pour prendre part à la vie du monde.